14 septembre 2005

1882 - Premier projet

1882 Situé à l' Est du département des Alpes Maritimes, sur la Route Impériale, unique voie reliant Nice à Gênes, le petit village de La Turbie (environ 480 mètres d'altitude) surplombe la Principauté de Monaco et la mer, fier de posséder un des plus célèbres vestiges de l'Empire Romain, la Tour d'Auguste, que l'on aperçoit de loin. Depuis 1860, la Route Impériale est devenue la Nationale 7, plus ou moins carrossable, utilisée par les diligences qui assurent le transport des voyageurs. Toutefois, ceux d'entre-eux désirant se... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2005

1883 - Première concession

1883 Une enquête publique est ordonnée le 11 avril 1883, "afin de connaître l'opinion des habitants sur les avantages ou les inconvénients qui pourront résulter de la réalisation du projet".                                                                            La... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2005

1884 - Deuxième projet

1884 Deuxième projet de tracé : la ligne partirait de la frontière monégasque, au plateau du Carnier, longerait le flanc du Mont des Mules, avec une halte  au lieu-dit Bordina pour se terminer à 250 mètres à l'est du village de La Turbie. Evaluation des frais : 1 600 000 francs L'accord pour ce tracé est donné le 30 juillet 1884.
Posté par moniqueB à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2005

1885 - Nouvelle concession

1885 La concession du nouveau tracé est accordée le 31 mai 1885.
Posté par moniqueB à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2005

1886 - Nouvelle société

1886 Le banquier HUBERT fait faillite. Son associé, BROUSSEAU, se met en relation avec un nouveau banquier, M. Abel NEVEU. Les statuts de la "Compagnie du chemin de fer d'intérêt local à crémaillère de La Turbie" ou "le Righi d'hiver" sont déposés le 22 décembre 1886. Cette société a son siège à Bâle. Son conseil d'administration, outre M. BROUSSEAU, se compose d'industriels et de financiers suisses et alsaciens, parmi lesquels KOECHLIN, le constructeur de locomotives et Nicolas... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2005

1889 - Brousseau se retire

1889 Suite à un différend important avec les autres membres du conseil d'administration, Amédée BROUSSEAU se retire. La Société est dissoute et déchue de sa concession le 21 juin 1889, avant le début de tout travaux.
Posté par moniqueB à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2005

1891 - Troisième société

1891 Une demande de concession est présentée le 13 février par l'ingénieur Charles LORNIER, mais la Commune de La Turbie donne la préférence aux précédents demandeurs qui ont largement étudié le projet. Le 9 mars 1891, les anciens actionnaires forment la "Compagnie du chemin de fer d'intérêt local à crémaillère de La Turbie (Righi d'hiver)" Son siège social est à La Turbie.                             ... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2005

1892 - Etude de ligne à voie métrique

1892 Un ingénieur suisse, M. Stockalper originaire de Visp (canton du Valais), est chargé d'une étude de tracé et de profil pour une ligne à voie métrique et à crémaillère du système Riggenbach. Un cahier des charges est établi prévoyant tous les détails concernant les rails, les rampes,  le matériel : locomotives, voitures voyageurs, wagons à marchandises. Les convois seront composés d'un seul véhicule, poussé par la machine sans y être attelé. Ils ne devront jamais dépasser la vitesse de 7 km/h et une masse totale de... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2005

1893 - Expropriations - Chantier

1893 Les autorités locales approuvent le projet et la ligne est déclarée d'utilité publique le 4 janvier 1893. Suite à l'enquête parcellaire, il est procédé à l'expropriation de 74 lots de terrain. Les travaux débutent dous la direction de l'ingénieur CHATELANAT. L'exécution des chantiers est confiée aux entrepreneurs locaux MOMBELLI, THUS et Henri CROVETTO. Dès le 13 juillet 1893, la compagnie demande le prolongement de la ligne depuis le quartier "Lou Camp" jusqu'au lieu le plus proche du village, en contrebas du Cours Saint... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]